RUE DE LA DANSE SAISON 2

Rencontres de danse et d'architecture // Canal Saint-Denis 2010







Note d'intention

La danse, tout comme l’architecture,  influencent le déplacement et le mouvement des corps en milieu urbain. L’architecte appréhende un territoire et en évalue le potentiel. La danse est capable de souligner et de sublimer le rapport entre le corps et la ville. L’association de chorégraphes et d’un architecte fait apparaître de nouveaux possibles et de nouvelles questions quant à nos modes de vie en milieu urbain, ses usages, ainsi que ses enjeux politiques. Cette rencontre permet aussi de questionner la place et l’impact de l’homme dans l’environnement qu’il se créé.

A travers ce projet nous invitons à une tentative pour repenser l’urbain en mettant en évidence ses ressources à travers l’expérience chorégraphique. La danse in situ peut alors être associée à un travail aussi bien réflexif que sensible, de concert avec l’architecte qui appréhende un territoire pour que les hommes puissent y vivre ensemble. L’espace public devient à cet égard un espace de partage d’expériences et de sociabilité.

En envisageant une nouvelle action dans Saint-Denis, il est aussi question de faire émerger un patrimoine commun d’émotions qui permette de dépasser la dimension éphémère de la manifestation pour s’inscrire durablement dans les mémoires et les imaginaires. Par un travail d’appropriation des flux de la ville, de ses formes et de ses sons, ce projet vise la réappropriation d’un territoire complexe.

Le Canal Saint-Denis entre la gare et le Stade de France, est à cet égard un espace emblématique. Il traverse la ville de part en part et fait la jonction entre plusieurs de ses quartiers : la gare, le centre-ville, le quartier du Franc-Moisin, les alentours du Stade de France. Par le rôle qu’il a joué dans l’histoire de la Seine-Saint-Denis depuis l’expansion économique de la fin du XIXème siècle, et jusqu’aux plans de réaménagements urbains mis en place par Plaine Commune depuis plus de dix ans, le Canal constitue un fort vecteur d’identité pour l’agglomération dionysienne.

Par l’occupation qu’ils feront de ses berges, les participants inviteront les passants à porter un nouveau regard sur leur ville, à prendre le temps de se laisser surprendre par une création originale et en accueillir la trace éphémère. Gratuit et libre d’accès, cet évènement prendra un caractère festif et sera ouvert à tous, comme un prétexte à la rencontre et à la convivialité.

Powered by Wikid 2010